COMMISSION D’ELEVAGE

 

Avant propos

 

La synthèse que vous trouverez ci-après, rédigée par la Commission d’Elevage du Club, est issue des réflexions engagées au cours des réunions régionales.

Elle aborde les différents points concernant la Tête du Fauve de Bretagne et peut constituer une aide dans votre élevage.

 

De la morphologie à l'état mental, des proportions aux angulations, les régions de la tête sont abordées et commentées.

 

Dans les relations entre la morphologie et la chasse, il y a toujours des exceptions et matière à interprétation mais les remarques notées ici sont le fruit de l’expérience de chacun des intervenants et résument la majorité des qualités recherchées dans la tête d’un Fauve.

Bien sûr, on peut ne pas être d’accord avec les commentaires !

 

J’adresse mes remerciements aux personnes qui ont participé activement à ce travail :

- les délégués régionaux,

- Messieurs Gilles RHUL et Dominique RYCKEBUSCH, juges de la SCC,

et M. Joël VIDAL, responsable de la CE, à l’initiative et concepteur de ce document.

 

 

Pour la bonne compréhension des textes :

 

Le standard officiel est en rouge.

 

Le qualificatif en exposition est en vert.

 

Les commentaires de la Commission d’Elevage en encadré

                                                                                                                                  

NB : Pour terminer l'étude de la morphologie du chien, une autre synthèse, qui traitera du Corps du Fauve de Bretagne, est en préparation.

 

 

 

Le Président

Hervé GOURDON

 

 

 

La Tête du Fauve

 

 

Formé de 28 os, c’est la région qui caractérise le type de la race.

Il est indifférent qu’un chien soit bien construit s’il n’est pas racé.

La morphologie de la tête a tendance à se répercuter sur les autres régions du corps et même sur les membres.

La tête sert de balancier dans les allures du chien

5

 
 


2

 

7

 

6

 

3

 

12

 

10

 

8

 

9

 

11

 

4

 

1

 
2

 

1- Truffe                                  5- Protubérance occipitale                          9- Museau

2- Chanfrein                           6- Nuque                                                        10- Lèvres

3- Stop                                   7- Oreille                                                        11- Babines

4- Front                                   8-Œil                                                               12- Encolure

 

4

 

}Crâne

 
 

 


1- Occipital

2- Pariétaux

3- Frontaux                            

4- Temporaux

5- Arcade zygomatique

 

}Chanfrein

 
6- Nasaux

7- Maxillaires

8- Cavités orbitaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le crâne

 

                        Crâne plutôt allongé, protubérance occipitale marquée.

Vu de face le crâne a l’aspect d’un plein cintre surbaissé, diminuant de largeur jusqu’au niveau des arcades sourcilières qui ne sont pas très accusées.

 

 

6

 

                        8               10

Plein cintre surbaissé

 

Seul le plein cintre surbaissé mérite l’Excellent en exposition
C’est une caractéristique de notre race

 

Proportions : la largeur du crâne est égale à sa longueur ainsi qu’à la longueur du chanfrein. C’est avec de bonnes largeurs de crâne que l’on obtient des poitrines larges.

Cette largeur doit être prise au niveau des temporaux.

Attention à ne pas confondre avec un crâne large.

 

Arcades zygomatiques

 

Ces 3 dimensions doivent être égales

 

Stopâââ

 
12                                                             14

 

                                                                        Le crâne large ne mérite pas l’Excellent en exposition

 

Le stop

 

                        Un peu plus accusé chez le basset que chez le griffon.

 

Le stop divise la tête dans sa longueur en 2 parties égales

 

 

Angulations : Le dessus du crâne et le dessus du chanfrein doivent former 2 lignes sensiblement parallèles. Seule cette forme de crâne pourra donner un plein cintre surbaissé.

16

 

Région Faciale

 

La truffe

 

            Noire ou marron foncé.                     Narines bien ouvertes

 

18

 

 

Elle ne doit jamais être d’une tonalité inférieure à celle de la robe

Les régions méridionales favorisent la dépigmentation de la truffe.

Les chaleurs chez la chienne ont souvent une influence sur la pigmentation.

Les narines bien ouvertes sont corrélatives d’un sens olfactif puissant.

 

 

Museau ou chanfrein

 

            Plutôt effilé que carré

 

20

 

Vu de profil, le chanfrein est plus effilé que carré. Vu de dessus il est carré.

Donc effilé    pointu ou pincé.

 

Un chanfrein pincé est souvent synonyme de petite tête et de manque d’ossature.

Il ne mérite pas l’Excellent en exposition.

Un chanfrein court est souvent synonyme de crâne large. Il ne mérite pas L’Excellent en exposition.

 

Avec un chanfrein court ou pincé, nous sortons du type de la race

 

Un chanfrein trop long est souvent synonyme d’une tête longue mais étroite. Il ne mérite pas l'Excellent en exposition (défaut beaucoup plus rare).

 

Les chanfreins pincés se rencontrent chez les sujets qui manquent d’ossature. Ils sont en relation  avec de petites têtes, des poitrines étroites et des constructions légères. Ces sujets tendent vers un manque de type très souvent lié à un manque de gorge et un manque d’application dans la quête. Ces chiens seront rarement aptes à rapprocher.

            Les chanfreins courts se rencontrent souvent chez les sujets qui ont des crânes larges et de fortes ossatures.

                        Donc chanfrein court    chanfrein pincé.

 

 

Lèvres

 

            Recouvrent bien la mâchoire inférieure mais sans excès.

Les moustaches sont peu abondantes.

 

22            24

 

 

Les lèvres ne sont pas tombantes, ne donnant pas un profil carré au chanfrein

            Les lèvres pendantes(babines) ne méritent pas l’Excellent en exposition.

 

 

Mâchoires - dents

 

Les mâchoires sont fortes, avec un articulé en ciseaux parfait et régulier. Les incisives supérieures recouvrent les incisives inférieures et sont dans contact étroit. Les incisives sont implantées d’équerre par rapport aux maxillaires.

Les dents en tenailles ou bout à bout sont tolérées mais sont à surveiller en reproduction. C’est parfois l’anti- chambre du prognathisme.

26

Yeux

 

Ni proéminents ni trop enfoncés dans les orbites, de couleur marron foncé.

La conjonctive est non apparente, le regard vif.

28      30

 

Les yeux clairs ne peuvent prétendre à l’Excellent en exposition.

 

Les yeux trop clairs sont éliminatoires. C’est parmi les chiens porteurs de ce défaut que l’on rencontre souvent les chiens craintifs

 

Le bord des paupières doit être bien pigmenté.

 

Entropion : la paupière est renversée vers l'intérieur, les cils sont en permanence en contact avec l’œil. Un chien peut avoir de l'entropion à un ou deux yeux. L'excision amène la guérison mais la tare se transmet dans la descendance souvent en sautant une génération.

 

Ectropion : la paupière est renversée vers l’extérieur

 

 

Oreilles

 

Attachées finement au niveau de la ligne de l’œil, atteignant à peine l’extrémité de la truffe terminée en pointe, tournées en dedans et couvertes d’un poil ras plus fin que sur le reste du corps.

 

La ligne de l’œil étant la ligne qui part du dessus de la truffe et qui passe par le centre de l’œil.

Le standard est imprécis quand il indique que l'oreille est attachée à ce niveau.

 

L’attache de l’oreille doit se situer dans la plus grande largeur du crâne.

 

La texture de l’oreille doit être très fine sinon l’oreille est poilue et ne mérite pas l’Excellent en exposition.

 

L’oreille trop longue ne mérite pas l’Excellent en exposition

 

Stopââââ

 
En général l’oreille plate est ronde

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

32

                                                La ligne de l’œil

 

 

 

33         22

                                                            Bonne longueur d’oreille

 

 

 

Citons un extrait du livre de M. LUQUET «Le chien - morphologie - extérieur -esthétique » traitant de « L'oreille des chiens de chasse à courre, ses rapports avec les qualités de vitesse et de gorge »:

« Pour le profane, il semblerait qu'il n'existe pas de liaison entre les caractères morphologiques du crâne et principalement le port, la taille et l'allure générale des oreilles et les qualités chasseuses ».

Bon nombre de veneurs et Paul DAUBIGNE, grand connaisseur et grand utilisateur de chiens courants, soutiennent la théorie contraire et estiment:

- «Que les races à oreilles très courtes et attachées très haut s'accompagnent d'un nez moyen, parfois même insuffisant, d'une gorge très quelconque et d'une grande vitesse dans la menée.

- A l'opposé les oreilles très longues et attachées très bas vont avec une très grande finesse de nez, une forte voix et une aptitude à crier, mais d'une grande lenteur dans la menée et un manque d'allant et d'entreprise » et P. DAUBIGNE conclut : «Les grands et vieux veneurs d'antan savaient bien ce qu'ils faisaient lorsque pour les chiens de chasse à courre, alliant le nez, la gorge et la vitesse, ils préconisaient l'oreille demi-longue ».

 

 

Tête embroussaillée : Les poils sont trop longs sur la tête et ne permettent pas de distinguer les contours, les formes du crâne et du chanfrein (les têtes de Griffon Nivernais sont embroussaillées).

Lors des jugements en exposition, il faudra aplatir les poils avec la main pour bien apprécier les proportions, les angulations et les formes de la tête.

Ce défaut ne doit pas être pénalisé au niveau de la tête, si la morphologie est excellente, mais au niveau du poil.

Dans un tel cas, on a souvent un poil mou sur la tête.

En exposition, certains propriétaires infligent à ces chiens un toilettage sévère, ils éliminent l’extrémité dure des poils dans le but de les raccourcir et accentuent de ce fait l’impression de poil mou.

D’autres, persuadés de posséder un talent d’artiste sculptent les poils autour du chanfrein, lui donnant une forme carrée digne d’un fox-terrier.

 

Tête sèche : C’est un manque de chair sur la tête rendant le relief des os trop apparents.

On observe chez ces sujets la présence de salières (enfoncement au-dessus des yeux).

Les têtes sèches se rencontrent chez certains sujets de construction légère.

 

La tête sèche n’est pas l’inverse de la tête embroussaillée.

 

 

Comportement :

 

La tête abritant le cerveau, nous ne pouvons terminer cette étude sans parler de l'état mental si important du chien :

 

Défaut grave : ââcomportement craintif

 

Défaut éliminatoire : ââchien agressif ou peureux

 

 

            En aucun cas un éleveur responsable ne doit faire reproduire de tels chiens

 

Un chien craintif ne mérite pas l'excellent en exposition

Un chien agressif ou peureux ne doit pas être confirmer

 

II faut éliminer systématiquement de la reproduction tous les chiens agressifs ou peureux.

 

35

Une belle tête de Fauve

 

Joël VIDAL

Responsable de la Commission d’Elevage

Hervé GOURDON

Président du Club du Fauve de Bretagne Français